La Maison de Kerguir


scène de moisson à Kerguir

Poèmes et récits de la Haute-Cornouaille (extraits)

La Maison de Kerguir

(Ti Kerguir)

Un toit en tuiles

Une cour en fer à cheval

L’entrée dans la cuisine par l’arrière

Un évier en céramique blanc

Une cuisinière et un frigo

Un âtre discret

Au mur le tableau des Joueurs de Cartes

Le billig et la rozell sur la table

Une salle de bain avec une baignoire bleu ciel

Tout juste installée,

Le plaisir de Mamm Gozh

Au fond, un petit garage où dort la 4L


E giz-se eo Ti Kerguir

Ainsi est la Maison de Kerguir

(…)

photo de bois de Krepeze et de Mamm Gozh et moi

L’Enfant et Mamm-Gozh

La scène a lieu dans le bois près du Moulin de Krepeze…


L’enfant à Mamm-Gozh :

“Pourquoi le Temps n’est pas enfermé dans les feuilles à l’automne ?

Pourquoi court-il toujours sur toute la planète ?

Il n’a pas d’yeux, car il ne voit pas ce qui est beau maintenant;

Je veux rester ici”


Mamm Gozh à l’enfant :

“Après l’automne vient l’hiver, petite. Vois la course des nuages;

Le flot du torrent traverse la montagne, les oiseaux volent,

La nuit fait place au jour, le soleil à la lune.

Comme l’herbe dans le pré, toute chose est faite pour vibrer

Et ne peut rester à jamais. Nous devons rentrer maintenant”


“Le monde est bête. Attends-moi!” dit l’enfant

pastel de Jean François Le Saint

Pastel de Jean-François Le Saint

Kenavo Brezhoneg

Au Revoir, Langue Bretonne

Div blac'hig azezet e-barzh ur charaban

Deux fillettes assises dans un char-à-bancs

O zadoù Gwilhern ha Job o kas anezhe

Leurs pères Gwilherm et Job les emmènent

Er sav-heol dre an hentoù don

Au lever du jour par les chemins creux

Betek kerig bihan Gwareg

Jusqu’à la petite ville de Gouarec


8 bloaz eo an hini yaouankañ hag nav vloazh eo he amzegezh

La plus jeune a huit ans, sa voisine neuf

Taol distaol int gant an tenn ha c'hoarzhiñ a reont

L’attelage les ballotte et elles rient

O kontañ istorioù emaint en tu a-dreñv

Elles se racontent des histoires à l’arrière

Harpet war o golc'hedadoù bal

Appuyées sur leurs couettes de balle

(…)

photo de l'école Notre Dame à L

Poèmes de la Mer (extraits)

La Classe Haut Perchée

Plantée devant une école de mon enfance, je refais le chemin de l’écolière.

Je nous vois, mes frères et moi, quitter de bon matin la rue du Vau Hello,

nos cartables sur le dos – le mien est en toile bleu marine ; on remonte et descend la côte jusqu’au tournant des 2 Vallons.

On longe la rue de la Pomme d’or, si interminable du bas de nos 6, 7 et 8 ans!

Puis on hâte le pas dans la rue Paul Verlaine pour arriver plus vite au croisement de la boulangerie.

Là, on s’arrête demander des Malabars, des Carambars, ou des stickers pour nos albums d’images.

(…)

Le cœur léger, je m’éloigne de la grille après avoir donné un dernier coup d’œil à l’ensemble du tableau.

photo de la pointe de Piègu et du Verdelet

Le Verre de Lait

Assise sur ma serviette je contemplais la mer

Et au loin l’îlot noir

Joyeusement appelé le Verre de Lait¹

Verdelet, épelait ma mère

Le rocher m’intriguait

Je voulais l’atteindre à la nage

(…)

¹ Jeu de mots et homonymie: Le véritable nom de l’îlot est le Verdelet, situé au Val-André (Côtes d’Armor)

photo de fantomette

Un Balai pour Fantômette

Une fois par semaine

Je passais un coup d’O-Cedar¹

Dans les chambres et l’escalier

Le balai magique allait apporter

Une ou deux nouveautés

A mes collections

Rouge et Or

Bibliothèque Rose

Et bibliothèque Verte

(…)

Quelquefois se glissaient

Des lectures bizarres

Un roman-photo

de Nous-Deux Magazine

Ou Un Garçon, une Fille

De Claude Campagne

Des histoires sentimentales

Pour enfants moins sages

Ce n’était pas encore de mon âge

Un jour peut être ?


¹ Balai à franges , imprégné de dépoussiérant, utilisé sur les parquets.

photo du soleil à travers les feuilles d'un arbre

A l'Ouest et Ailleurs (extraits)

Caprice

Au dessus de ma tête

Le soleil matinal

Parsème ses petites taches

Entre les feuilles du frêne

Chère étoile du Jour

Réchauffez-moi du vent

Courant à toute allure!

Que vos rais de lumière

Baignent mes yeux mi-clos

Et m’emmènent dans leur sillage

(…)

Oh! Ciel changeant de l’Ouest

Derrière la vitre désolée

A la Caresse d’or

Ma peau pleure ces mots:

“Restez encore! ”

photo sous la pluie

Le Parapluie Botté (Rennes Song)

Tendre est l’automne

Et ses matins mouillés

Passés à esquiver

Des flaques tous les 3 mètres

Au bord de la chaussée

(…)

Quand sonnera l’heure

J’irai contempler

À la Maison Poirier³

Une nouvelle averse

Et le Parapluie Botté

³ La Maison Poirier est une pâtisserie rennaise.

photo du lac Crawford

Lac Crawford

Le ciel était rouge

"N

D

I

O"

J’ai vu ses eaux luisantes

Et le village indien

Derrière les palissades

S’ébattait tout un monde

Autour des maisons longues

Et des grilles de fumage

(…)

Des senteurs de bois vert

Et d’écorces de bouleaux

Caressaient l’air

Poissons-chats et parulines

Se partageaient les ondes

De ses rives ravies


Le soleil s’est couché

Sur les formes fantômes

Je m’endors en rêvant

Aux Esprits Perdus

Du Lac Crawford


Écrit à Mississauga (Ontario)